Pourquoi n'y aurait-il pas, de successeurs, une multitude ?

Ca ne va pas de soi. Nous avons une foule d'exemples, celle de l'arbre notamment, de l'arbre que nous rencontrons partout, vers notre descendance comme vers notre ascendance, pourquoi l'idée de successeur serait-elle inhérente à une suite privilégiée de successeurs se fondant sur ceci : qu'il n'y en a qu'un ?

Qu'il y en ait trois dans tel cas, tel cas privilégié, a certainement rapport à ce qu'il y ait de l'Un.

 

もちろんボロメオの環を意識してですが、3つあることが特権的であり、それがたしかに「一」があることと関係をもつことになります。Il y a l’Unといえば、全体である「一者」、プロティノス的一者がある、という意味になるでしょう。Il y a de l’Unとなるとこれは部分冠詞ですから、当然ながら全体である一者ではなく、多のなかの一、あるいはその都度現れる一で、さらにこれを口語的に表記したのがYadl’Unで、セミネール『同一化』で導入されるunaire - ラカンはフロイトのeinnziger Zugtrait unaireと訳し、一本の線がシニフィアンとして、抹消するものとして働くとしています(向井さんの同セミネールの解説に詳しい)としてのUnに対比するかたちで ··· Ou pireで提出されるunienとしてのUnですが、これはプラトンの『パルメニデス』、フレーゲ、カントールを読み、さらには集合論でのパラドックスにみるアポリアを見据えたうえでのラカンが解決を図って出した答えでもあります。大問題ですが、 ··· Ou pire, Le savoir du psychanalysteを併読して、そのうち纏めます。

 

"Yad'lun", c'est comme ça que je me suis exprimé. Mais il est tout à fait imaginable que le trois ne soit pas pris dans l'ordre.

Ça, c'est pas nouveau, hein le fameux triangle dont les Grecs ont tiré parti, le parti que vous savez, repose là-dessus, et avec, et avec lui, toute la géométrie qu'ils en ont extraite, et par quoi longtemps l'idée claire a été première au regard du distinct. L'idée claire et distincte, qu'on dit !

Moyennant quoi c'est more geometrico, qu'on a démontré pendant des siècles et que ça a été un idéal et que ça le reste encore. Le lien de la mesure avec le phénomène de l'ombre, je souligne phénomène, c'est-à-dire avec l'Imaginaire, en tant qu'il suppose la lumière, a instauré cet ordre, qu'on appelle "harmonique", a instauré, fondé, tout ce qu'il en est de la proportion, d'une proportion qui était le seul fondement de la mesure, et instauré un ordre, un ordre qui a servi à construire une Physique.

C'est de là qu'est partie cette idée de la supposition.

Parce que, à fonder les choses sur cet Imaginaire, il fallait qu'il y ait derrière autre chose : une substance, c'est la même chose, c'est le même mot que supposition, sujet et tout ce qui s'ensuit.

Toute cette affaire était par trop, si je puis dire, par trop phénoménale.

 

more geomitricoが支配した時代はあまりにphénoménalな面を重視していました。mesureとは尺度ですが、ユークリッド空間では距離として示されます。そこでのsuppositionさらにsubstanceとかsujetとかラテン語の接頭辞subがつく語はl’Imaginaireの下に置かれていたといえます。

 

Quand je témoigne, quand je dis que le noeud, c'est ça qui me cogite, et que mon discours, pour autant qu'il est le discours analytique, que mon discours en témoigne, il se trouve que, parce que j'ai fait quelques pas de plus que vous, il est borroméen, en l'occasion, ce noeud, mais il pourrait être autre. Même s'il était autre, ma question, ma question de savoir, savoir en quoi ça a rapport avec ce qui distingue la topologie, avec ce qui distingue la topologie de l'espace fondé par les Grecs, l'espace en tant qu'il a donné une première matière à décoller de la supposition, qu'est-ce que suppose la topologie ?

 

La topologie ne suppose, ne suppose, dans ce qu'il en est de l'espace, qu'une consistance, vous le savez ou vous ne le savez pas, en tous les cas, je n'peux pas vous faire un cours de topologie, mais rien n'exclut que vous vous reportiez au texte mathématique où s'est élaborée cette notion, à partir de l'abandon de la mesure comme telle, à savoir quelle qu'en soit, de cette mesure la relativité, puisqu'aussi bien elle ne se produit que d'homothétie, pour savoir l'heure et la hauteur du soleil, nous n'avons rien que le rapport de l'ombre avec le piquet qui la projette, que c'est sur un triangle que tout repose concernant la mesure, la topologie, elle, élabore un espace qui ne part que de ceci : de la définition du voisinage, de la proximité, ça a le même sens, c'est une définition du proche, qui part de... d'un axiome, c'est à savoir que tout ce qui fait partie d'un espace topologique, s'il est à mettre dans un voisinage, implique qu'il y a quelque chose d'autre qui soit dans le même voisinage.

La notion pure de voisinage implique donc, déjà, triplicité, et ne se fonde, ne se fonde sur rien qui unisse chacun des éléments triples, si ce n'est d'appartenir au même voisinage. C'est un espace qui ne se supporte que de la continuité qui s'en déduit, car il n'y a pas, dans le topologique, d'autres rapports dits continus que fondés sur le voisinage et qui du même coup impliquent ce que j'appellerai la malléabilité. C'est ce qu'ils appellent, eux, les mathématiciens, la déformation continue.

 

トポロジーにおいては距離とかこの距離を計測することを断念します。トポロジーにおけるsuppositionconsistanceであり、近傍の定義から展開される空間概念です。空間が柔らかいという特性malléabilitéや連続的変形déformation continueもこの近傍から導き出されます。