Dans le meilleur cas, hein, dans le meilleur cas, il se peut que ça... ça n'en fasse qu'une, de corde, de rond de ficelle, au bout du compte, il suffit que vous imaginiez, n'est-ce pas, que le 1,2,3, se raboute au 2,3,1. Ça fera un nœud, encore bien plus beau, si je puis m'exprimer ainsi, n'est-ce pas...

 

理想的なケースでは、結局、一本の綱で輪となっているものでしょう。簡単ですよ、1, 2, 3の綱が2 ,3, 1と繋がっているものです。これも結び目があると言ってよいかもしれませんが、もっと,なんて言ってよいか、すっきりしていませんか ···

 Je veux dire que tout se continue dans tout, et après tout, ça n'en reste pas moins un nœud, parce que si vous avez fait une tresse, ça donne forcément quelque chose, quelque chose qui en noue forcément au moins deux, et si deux des brins se rejoignent, eh bien, ça fera quelque chose qui se nouera ou ne se nouera pas au troisième, mais la question n'est pas là.

 

すべてがすべてに向かって連続しているといったことを言いたいのです。それでも結局はひとつの結び目が残ります、なぜならば、もしひとつの組紐をつくるとは、二つのものが結ばれます。二本の線がひとつになれば、その後で三番目の線に結ばれるか結ばれないか。しかし問題はそこにはありません。

Le ratage, si je puis dire, dans cette affaire, c'est-à-dire ce par quoi la femme n'existe pas, c'est bien en quoi, cela même, elle arrive à réussir l'union sexuelle. Seulement c'te union, c'est l'union de un avec deux ou de chacun avec chacun de chacun de ces trois brins. L'union sexuelle, si je puis dire, est interne à son filage.

 

抹消されるとは、ここでは、つまりそこから?la femmeが存在しないということになることです。この点で、かの女femmeは性的合一が起こりえるのです。合一ということについては、三本の線のうち二本ががひとつになる、あるいは一本が別の一本と他の一本とのあいだでひとつになることです。性的合一は、いうならば、線の結びに内在するものだと言えます。

 

Et c'est là qu'elle joue son rôle, à bien montrer ce que c'est qu'un nœud, c'est ce par quoi l'homme, lui, réussit à être trois. C'est-à-dire à ce que l'Imaginaire, le Symbolique et le Réel ne se distinguent que d'être trois, tout brut.

 

そこで、結び目とはなにかがきちんと示されれば、つまり男性がどのようにして三つになることができるか示されれば、かの女はその役目を果たすことになります。要するに、想像界、象徴界、現実界が単に三つであるということでしか姿を現すことができないということを示さないとならないのです。

 

C'est-à-dire que... sans que son sujet s'y retrouve, c'est à partir de cette triplicité, dont une femme parfois fait sa réussite en la ratant, c'est-à-dire dont elle se satisfait comme réalisant en elle-même l'union sexuelle, c'est à partir de là que l'homme commence à prendre d'une petite jugeote l'idée qu'un nœud ça sert à quelque chose.

 

つまりこうです ··· 自分がそこで主体であることがわからないまま、どこでかと言うと、この三すくみにおいてです。そこでは女性une femmeはときに失敗することに成功します。つまり自分自身だけの性的合一を達成するだけで満足してしまうのです。ここから男性は、一寸した知恵を身につけることになります。結び目とはなにかの役に立つものなのだと。

Je vous avais dit que l'hystérique fait l'homme. Mais c'est formé par l'hystérique que l'homme part de l'idée, l'idée première, la bonne, celle qui lui laisse une petite chance, part de l'idée qu'il ne sait rien.

Ce qui est son cas, à elle, d'ailleurs, puisqu'elle fait l'homme. Elle ne sait pas que l'union sexuelle n'existe qu'en elle et par hasard. Elle ne sait rien, mais il se trouve en contrecoup apercevoir ce nœud.

Et ça donne chez lui un résultat second qui est tout différent en somme : c'est qu'à refuser son savoir ouvert, du même coup, il le ferme. Il constitue le correct nœud borroméen. Que le seul Réel qu'est le 3, il y accède, il sait, il sait que... il sait qu'il parle pour ne rien dire, mais pour obtenir des effets, qu'il imagine à tour de bras que ces effets sont effectifs, encore qu'ils tournent en rond, et que le Réel il le suppose, comme il convient, puisque le supposer n'engage à rien, à rien qu'à conserver sa santé mentale.

C'est-à-dire être conforme à la norme de l'homme, à la norme de l'homme qui consiste en ceci qu'il sait qu'il y a de l'impossible et comme disait cette charmante femme enfin, que je vous ai déjà citée : "Rien pour l'homme n'est impossible, ce qu'il ne peut pas faire, il le laisse". C'est ce qu'on appelle la santé mentale.

Notamment que de n'écrire jamais le rapport sexuel en lui-même, sinon dans le manque de son désir, lequel n'est rien que son serrage dans le nœud borroméen. C'est pourquoi je l'ai exprimé pour la première fois, il y a un temps ; mais il y a des gens qui ne s'en sont avertis que maintenant, j'ai pu le constater - il est vrai que c'est quelqu'un qui, qui n'avait que des notes, enfin pour s'informer "Je te demande de refuser ce que je t'offre, parce que ça n'est pas ça". Pas ça que je désire que tu acceptes, ni d'arriver à quoi que ce soit de cette espèce, car je n'ai affaire qu'à ce nœud-même.

 

ヒステリー者が男を男にするとは既に申し上げました。ヒステリー者に男はつくられますが、それは察しがつくことから出発します。ピンと来てかれには一寸したチャンスが訪れます。なにが解るかと言うと男はなにも解っていないということが解るのです。かの女の方はというと、こちらも同様、なにせかの女は男を男にするだけですから。かの女も解らないのです。性的合一はかの女だけで成立してしまい、それも偶然にそうなるということを。かの女もなにも解っていないのです。しかし一方でこの結び目が現れるのです。そこで男性の方には次のような変化がみられます。つまり、開かれた知savoir ouvertへの拒絶です。開かれたと同時にかれはこれを閉めてしまいます。こうしてボロメオの輪は手つかずのまま残ります。3である現実界それだけ、そこににかれは到達するように。かれは知っています、知っています。かれは喋っていますがなにも意味のあることを言っていません。しかし成果は求めます。この成果が現実となることをつねに頭に描いています。だが結局この成果はふり出しに戻るだけで現実界はこれ幸いとこれを支えるのですが。お解りでしょうが、支えることは心の健康を維持することに寄与するだけなのです。