薔薇の言葉

フランス語・フランス語教育/フランス語圏の諸相と女性事情/メディアと現代女性など

2012年03月

『3・11 複合被災』
著者:外岡秀俊
2012年3月6日 第1刷発行
発行者:山口昭男
発行所:株式会社 岩波書店

【目次情報】
はじめに
機|録未搬臘吐
  第1章 無明の大地
  第2章 生と死の境
  第3章 自治体崩壊
  第4章 救援を急げ
供仝業被災
  第5章 最悪の事故
  第6章 原発避難
  第7章 放射線との闘い
掘〆得犬
おわりに

【著者情報】
外岡秀俊(そとおか・ひでとし)
1953年札幌市生まれ。1977年東大法学部卒業。朝日新聞入社。学芸部、社会部、ニューヨーク、ロンドン特派員、編集委員などを経て、2011年3月早期退職。現在:ジャーナリスト、北海道大学公共政策大学院(HOPS)研究員。著書『地震と社会』『傍観者からの手紙』『震災と原発 国家の過ち』ほか。



5年毎におこなわれる仏大統領選の立候補者は10名。
内訳は以下の通りです。

1.ナタリー・アルト氏(「労働者の闘い」党)Nathalie Arthaud
2. フランソワ・バイルー氏(MoDem)Francois Bayrou
3. ジャック・シュミナード氏(連帯進歩党)Jacques Cheminade
4.ニコラ・デュポン=エニャン氏(「共和国よ立ち上がれ」党)Nicolas Dupont-Aignan
5.オランド氏(社会党)Francois Hollande
6.エヴァ・ジョリ氏(欧州エコロジー・緑の党)Eva Joly
7.マリーヌ・ルペン氏(国民戦線党)Marine Le Pen
8.ジャン=リュック・メランション氏(左翼戦線)Jean-Luc Melenchon
9.フィリップ・プトゥ氏(反資本主義新党) Philipp Poutou
10.サルコジ氏(民衆運動連合党)Nicolas Sarkozy

憲法評議会は19日、上記10名の立候補を正式に承認した。

----
最新のアンケート調査では、オランドとサルコジが拮抗しているようです:

http://www.sondages-en-france.fr/sondages/Elections/Pr%C3%A9sidentielles%202012

ーーー
十名の顔写真:
http://www.levif.be/info/actualite/international/france-les-10-candidats-a-l-election-presidentielle-sont-connus/article-4000069575377.htm

*Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy, mene une campagne eclair et mise tout sur la surprise. La premiere, pour son entree en campagne, a consiste a proposer des referendums sur les droits des chomeurs et sur les etrangers. Puis il a continue. Lui qui s'etait tant rapproche d'Angela Merkel l'a prise a contre-pied avec sa volonte de reformer Schengen et de faire cavalier seul, si besoin, sur le "Buy European Act". Lui a qui on a tant reproche d'etre le "president des riches", a sorti de son chapeau un impot sur les benefices minimum pour les grands groupes internationaux, et une taxe pour les exiles fiscaux. Nicolas Sarkozy peut-il se succeder a lui-meme?

*Francois Hollande
Il fut beaucoup question ces derniers temps de l'impot a 75 % au-dessus d' un million d'euros de revenus. Mais la mesure emblematique du projet de Francois Hollande demeure son "contrat de generation" , cense pousser les entreprises a embaucher des jeunes en CDI tout en gardant des seniors pour les former. Le candidat socialiste n'a de cesse d'appeler au rassemblement des Francais, par contraste avec un "president qui clive et qui divise", dit-il. Cette proposition, qui lie les generations, en est le symbole. Francois Hollande arrivera-t-il a incarner l'alternance et a marcher dans les traces de Francois Mitterrand ?

*Francois Bayrou
C'est l'homme du "Made in France". Le candidat defend depuis decembre l'idee qu'il faut "acheter francais", une mesure qui lui permet de decliner ses solutions pour booster la competitivite de la France et defendre la reindustrialisaiton du pays. Il espere faire mieux qu'en 2007, ou il avait recolte 18% des voix. Francois Bayrou le peut-il ?

*Marine Le Pen
Apres Francois Hollande et Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen est bien installee en troisieme position. Les intentions de vote lui donnent autour de 15% des voix au premier tour. Bipolarisation du debat oblige, ce sera difficile pour elle de creer la surprise en se hissant au second tour comme son pere en 2002. Mais qui sait ?

*Jean-Luc Melenchon
Au-dessus de 360.000 euros, il prend tout ! Le candidat du Front de gauche entend taxer a 100% tous les revenus annuels superieurs a 360.000 euros par an. C'est-a-dire 30.000 euros mensuels. Mesure phare de Melenchon, au meme titre que la promesse d'un Smic a 1700 euros, cette proposition suppose la creation de 9 nouvelles tranches progressives d'imposition.

*Eva Joly
Sa campagne ressemble a une longue agonie. Pour Eva Joly, creer la surprise, ce serait depasser les 5% le 22 avril prochain. Guere plus. Et ce serait deja beaucoup pour la candidate, qui ne depasse pas la barre des 3 ou 4% depuis le debut de sa campagne. A tel point que certains, comme Noel Mamere, s'interrogent sur l'interet du maintien de sa candidature. Restera-t-elle dans la course ?

*Philippe Poutou
Annuler la dette de l'Etat, c'est l'une des quatre mesures-phare du programme de Philippe Poutou. Pour justifier une telle position, le candidat du NPA evoque l'exemple du Venezuela ou de l'Argentine.

*Nathalie Arthaud
Les "travailleurs", qu'elle oppose aux "actionnaires", sont au centre du programme de la candidate de Lutte Ouvriere. Il s'agit pour Nathalie Arthaud de se placer du cote de "ceux qui font tourner la societe". Elle demande l'interdiction des licenciements et des augmentations generales de salaires. Pourra-t-elle passer la barre des 5% comme Arlette Laguiller en 2007 ?

*Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan prone la sortie de la zone euro et la creation d'un "euro-franc". Il espere que cette monnaie commune, qui remplacerait la monnaie unique, lui permettra de devaluer l'euro-franc vis-a-vis de l'euro allemand et de retablir ainsi la competitivite commerciale de la France. Beaucoup d'economistes pensent au contraire que ce serait une catastrophe. Fera-t-il davantage que de la figuration ?

*Jacques Cheminade
La mesure phare du tres controverse candidat du parti du Progres et de la Solidarite est de creer une "alliance transpacifique et eurasiatique pour mettre en pieces l'empire de la City et de Wall Street". Rien que ca.

Levif.be, avec Lexpress.fr

−−

Eva Joly et Jean-Luc Melenchon ont obtenu les meilleurs notes, suivis par Francois Hollande.
http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120327.OBS4714/presidentielle-les-10-candidats-repondent-a-sos-homophobie.html

http://www.levif.be/info/actualite/international/france-les-10-candidats-a-l-election-presidentielle-sont-connus/article-4000069575377.htm#

--
http://fr.wikipedia.org/wiki/Candidats_%C3%A0_l%27%C3%A9lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_2012

--
http://www.francetv.fr/2012/le-pen-a-t-elle-interet-a-repondre-a-melenchon-116998




Deuxieme Sommet sur la securite nucleaire a Seoul

Le Premier ministre Francois Fillon representait la France au deuxieme Sommet sur la securite nucleaire qui s’est tenu les 26 et 27 mars a Seoul, en Coree du Sud. Cinquante-trois pays etaient presents.


http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article5384

Le Premier ministre a souligne combien ce Sommet etait "vraiment necessaire apres l’accident de Fukushima qui nous a conduit a prendre des initiatives internationales pour ameliorer les niveaux de surete."
"Nous avons en face de nous des menaces en matiere de terrorisme nucleaire, en matiere de terrorisme radiologique" a-t-il pointe, evoquant les politiques nucleaires conduites en Iran et en Coree du Nord.

Apres celui de Washington en 2010, ce deuxieme sommet sur la surete nucleaire a permis de s’assurer que les engagements pris par tous les Etats etaient bien tenus, comme c’est le cas pour la France.

Par ailleurs, la poursuite active des recherches en matiere nucleaire est fondamentale. Le Premier ministre a rappele combien le rechauffement climatique risque de provoquer des degats bien plus graves que n’importe quel accident technologique et il a insiste sur la rarefaction des ressources energetiques.

Pour Francois Fillon, l’ensemble de ces raisons "nous poussent a dire que l’on a besoin de l’energie nucleaire mais qu’elle doit etre maitrisee d’une facon extremement fiable par la communaute internationale."
Source : Portail du Gouvernemen

精神科医のDominique Lefevreさんより次のようなお知らせが届いていました。


CAFE PSYCHO : "EN COUPLE, QU'EST-CE QUE J'ATTENDS DE L'AUTRE ?"

Avec Francoise Mariotti, Psychologue-Psychotherapeute

Jeudi 29 mars de 18h30 a 20H, Restaurant Les Coulondrines,
72 rue des Erables, 34980 Saint Gely du Fesc


Entree 2 € + consommation (contact 06 87 01 46 54)


POUR L'HONNEUR DE LA SORBONNE
En avril dernier, Nasser bin Ghaith, un enseignant de l'Universite de Paris-Sorbonne a Abu Dhabi, etait emprisonne avec cinq autres militants des droits de l'homme, pour "insultes" a l'egard des autorites emiriennes. Depuis lors, differentes ONG dont Human Rights Watch n'ont cesse d'interpeler l'opinion publique internationale sur leur sort. L'Universite de la Sorbonne (Paris 4) a observe sur cette affaire le plus coupable silence, denonce par un recent article du Monde. De l'avis des rares observateurs admis aux audiences, leur proces ouvert en octobre est entache de multiples violations des droits fondamentaux. Les cinq hommes viennent d'entamer une greve de la faim. Une nouvelle petition est ouverte, a l'inititative d'enseignants-chercheurs francais, sous le titre "Pour l'honneur de la Sorbonne": "Dans quelque domaine et sur quelque territoire que ce soit, l’Universite n’est pas seulement une prestataire de services d’enseignement ou de recherche, mais un sujet moral. A ce titre, il est de son devoir de ne pas rester muette devant une injustice qui se commet a ses portes."
Chacun est desormais appele a prendre position.

http://www.fabula.org/actudebats.php

http://www.lemonde.fr/livres/article/2012/03/15/l-appel-du-japon_1669344_3260.html?xtmc=fukushima_le_11_mars&xtcr=4

Amelie Nothomb, nee a Kobe, vit en Europe comme en exil. Elle s'apprete a retourner la-bas, par necessite, pour s'y ressourcer. En depit, ou a cause, de Fukushima. Du 28 mars au 5 avril, je serai au Japon. Je n'y ai plus mis les pieds depuis decembre 1996. C'est peu dire que ce pays m'a manque.

L'appel du Japon

Du 28 mars au 5 avril, je serai au Japon. Je n'y ai plus mis les pieds depuis decembre 1996. C'est peu dire que ce pays m'a manque. J'ai longtemps cru que j'etais nippone. J'ai fini par comprendre que ce qui m'avait fondee n'etait pas le Japon, mais le manque de Japon.

La premiere fois que j'ai quitte l'Archipel, j'avais 5 ans. On m'arrachait a Nishio-san, ma nounou japonaise, que j'aimais a l'egale de ma mere. Les annees qui suivirent cet exil, je souffris au-dela du dicible. Quand ma douleur etait trop insoutenable, je me cachais sous la table pour pleurer en silence. Je concluais toujours par ce serment : "Un jour, je retournerai dans mon pays."

A l'age de 21 ans, apres donc seize annees de manque, je tins parole. Deux de mes livres relatent mes aventures d'alors. J'y decouvris entre autres choses qu'il ne suffisait pas d'etre nee au pays du Soleil-Levant pour en faire partie. Mais ce que je n'ai pas reussi a exprimer, c'est a quel point ce retour au Japon m'a sauvee. Si j'echouai a prouver que j'etais nippone, je parvins a puiser des forces durables dans cette terre elue.

Apres, je quittai a nouveau l'Archipel. Le travail de deuil reprit. J'appris a ne plus me cacher sous la table mais a m'y asseoir pour ecrire. Il s'agissait pour moi de renouer avec l'une de mes plus vieilles habitudes : le manque de ce qu'on aime.

Le reproche amoureux qu'on m'a le plus adresse est celui-ci : "Tu dis que tu m'aimes, mais tu te passes tres bien de moi." Je n'ai jamais reussi a m'expliquer sur ce point. Tout etre aime devient pour moi le Japon ; des lors, il me parait normal de ressentir un manque douloureux a cet egard. Je ne suis pas plus stoicienne que n'importe qui : j'ai seulement l'habitude. Quand je souffre d'un manque extreme, je sais que je suis moi. C'est deja ca.

Stupeur et tremblements parut chez Albin Michel en 1999. Suite a cela, comme on s'en doute, on m'a invitee au Japon 245 fois de maniere ambigue : l'idee etait que je m'explique. J'ai toujours refuse : il n'y avait rien a expliquer. Stupeur n'est pas un livre a these, c'est le recit d'une mesaventure professionnelle dans une grande entreprise nippone. Aujourd'hui, c'est ainsi que l'oeuvre est comprise, et il n'y a plus de scandale.

Le 11 mars 2011, il y eut Fukushima. Depuis, rares sont ceux qui osent aller au Japon. Je ne compte plus le nombre de connaissances qui ont annule leur voyage. Quand je leur dis que c'est surtout maintenant qu'il faut aller sur l'Archipel, par solidarite et pour prouver que cette terre n'est pas pestiferee, on me repond que le risque est trop grand. "Mais les Japonais n'ont pas fui leur pays, eux !", n'ai-je cesse d'affirmer. A quoi on me retorque d'un air finaud que ces pauvres gens sont victimes de la desinformation. Comme quoi tous les pretextes sont bons pour douter non seulement de l'intelligence des Japonais, mais aussi de leur courage.

Cet agacement a joue un role dans le fait que j'accepte la 246e invitation. Pour autant, il n'y a pas lieu de m'attribuer un beau role : ce n'est evidemment pas le pays du Soleil-Levant qui a besoin de moi, c'est moi qui ai besoin de lui. Seize annees ont a nouveau passe depuis mon dernier exil : il semblerait que vis-a-vis de cette terre, mon autonomie soit de seize ans. Mes batteries sont presque completement dechargees, il est grand temps de retourner a la source.

A la source de quoi ? C'est la question a 10 milliards de yens. Le monde entier s'accorde la-dessus : la-bas, il y a quelque chose. Mais quoi ? Personne n'est de la meme opinion. Ceux qui ont le plus ecrit sur le sujet sont les Nippons : on ne denombre plus les essais sur la fameuse specificite japonaise. Il en a resulte des theories plus ou moins incongrues, voire pestilentielles, tant il est vrai qu'il suffit de nommer une impression pour la discrediter. Selon moi, le seul a s'etre montre convaincant est Junichiro Tanizaki dans Eloge de l'ombre (1933), texte admirable, d'une poesie extraordinaire. Encore son explication ne rend-elle pas compte de tous les mysteres japonais, loin s'en faut.

Si l'on me demande ce que moi je vais chercher au Japon, je n'ai aucun mot pour le dire. Je sens tres profondement, dans ma cage thoracique, ce qui entre en convulsion a la seule idee de respirer a nouveau l'air nippon, et je refuse de devaluer par des termes inadequats une pulsion aussi forte. Tout ce que je sais, c'est que, comme la derniere fois, j'ai besoin d'etre sauvee. De quoi ? Si je le savais, je serais deja sur la voie du salut, ce qui n'est pas le cas. Je sais que le Japon a le pouvoir de me sauver, puisqu'il l'a deja fait. Mon salut est evidemment un projet de pietre envergure ; neanmoins, je dois avouer qu'il me tient a coeur.

日時:2012年3月26日(月)18:00-19:00
場所:東京日仏学院エスパス・イマージュ(入場無料)
講演会題目:「外国語学習における記憶力と注意力の役割」(講演はフランス語)
講演者:スティーブ・メルシエ(カナダ、ラヴァル大学)

スティーブ・メルシエ氏はフランス語教育学を専門とする新進気鋭の若手研究者です。
講演では、学習者の学習プロセスにおける記憶力と注意力の役割について、認知科学に基づいた理論面と、教室におけるアクティヴィティという実践面の両方からお話しをいただきます。

以上、よろしくお願いいたします。

國枝孝弘(教育学会スタージュ委員プログラム担当)

1656845


片親の家族が貧困に苦しんでいるのは、フランスでも日本でも同じのようです。
ルモンド紙の4日前の記事より:

Les familles monoparentales "delaissees" par la campagne presidentielle
Le Monde.fr | 16.03.12 | 15h23

De plus en plus nombreuses – leur nombre a double depuis quarante ans –, mais surtout de plus en plus pauvres, les familles monoparentales aimeraient que leur sort suscite plus d'interet. D'apres un sondage Opinionway publie debut mars, 86 % des parents solos souhaiteraient que leur situation soit davantage prise en compte dans la campagne presidentielle.
Passage en revue de leurs revendications avec Patricia Augustin, secretaire generale de la Federation syndicale des familles monoparentales et Christine Kelly, presidente de la fondation K d'urgences et auteur du livre Familles monoparentales, le scandale du silence.

Les familles monoparentales ont-elle ete plus touchees par la crise ?

Patricia Augustin : Statistiquement, elles ont toujours ete plus pauvres que les autres. C'est donc assez logiquement que quand la situation economique se deteriore, elles se retrouvent plus vite impactees. D'apres les chiffres de l'Insee en 2008, 30 % des personnes issues de familles monoparentales vivaient en dessous du seuil de pauvrete [un niveau de vie inferieur a 949 euros par mois], soit une proportion deux fois plus forte que dans l'ensemble de la population. Cet hiver encore, les associations caritatives expliquent avoir recu davantage de parents solos.

Christine Kelly : On nous parle de la crise a longueur de journee, sans jamais nous dire que les familles monoparentales sont en premiere ligne. La separation appauvrit la famille, avec un salaire de moins et des charges incompressibles. Pour la personne qui a la garde des enfants, la pension alimentaire ne suffit pas toujours. Et plus ces familles ont d'enfants, plus la precarite les guette.

Quelles sont les difficultes recontrees par ces familles ?

Patricia Augustin : Les problemes rencontres sont communs a ceux que connaissent de nombreux Francais : la difficulte de trouver un emploi et un logement. Plutot que de travailler pour payer la garde des enfants, les meres de familles [a la tete de 85 % des familles monoparentales] preferent s'arreter ou prendre un conge maternite. Il est souvent impossible de trouver une structure de garde adaptee aux horaires disperses ou etendus. En ce qui concerne le logement, ces familles se tournent vers l'habitat social, qui connait une forte penurie, particulierement en Ile-de-France.

Christine Kelly : Le probleme principal, c'est le manque de ressources dont disposent ces familles, y compris les foyers aises. Certaines mamans, qui gagnent pourtant 3 000 euros par mois, sont obligees de se faire aider financierement par leurs parents pour financer la garde de leurs enfants.

Existe-t-il d'autres problemes plus specifiques ?

Christine Kelly : Il ne faut surtout pas oublier les problemes d'ordre psychologique. Les meres de famille monoparentales se retrouvent seules face aux difficultes du quotidien, et beaucoup souffrent de deprime, voire de depression. Ces femmes n'interessent personne, en ont marre d'etre occultees, abandonnees. Il est necessaire de liberer leur parole. Certaines ont meme honte, et cachent parfois leur monoparentalite.

Patricia Augustin : Les autres problemes sont lies aux conflits persistants souvent entre les parents separes. Des desaccords pour embeter l'autre, mais aussi, inconsciemment, pour rester en contact avec lui. Les principales difficultes sont le non-respect des droits de visite et le non-versement des pensions alimentaires. Ces derniers sont de plus en plus frequents. Pres de 36 000 contentieux ont ete engages l'an dernier au titre des recouvrements de pensions. Mais le phenomene est beaucoup plus large. On parle de 30 % des pensions alimentaires.

Comment repondre a la hausse du non-paiement des pensions ?

Patricia Augustin : Il y a quelques annees, certains parents orchestraient leur insolvabilite. Aujourd'hui, c'est avant tout par faute de moyens que certains ne suivent plus. Le juge peut readapter la pension. Fixer un montant de 10 voir 20 euros, c'est theoriquement possible. Mais le plus souvent, le juge prefere opter pour une pension a taux zero, qui ouvre a l'autre parent le droit de toucher une allocation de soutien familiale (ASF) d'un montant de 80 euros. Pour nous, ce n'est pas la solution. Nous souhaitons l'instauration d'un differentiel, qui permettrait la fixation d'une petite pension (20 euros par exemple), qui serait completee de l'ASF (60 euros complementaires). Malgre une chute des revenus, il est indispensable d'impliquer le parent dans la vie et l'education de l'enfant.

Christine Kelly : Il faut de toute urgence expliquer aux parents a qui la pension n'est pas versee qu'ils peuvent se rendre chez n'importe quel huissier de justice. Il suffit d'avoir avec soi la decision du tribunal. Sous quelques jours, ils pourront recuperer leur pension. Certains n'ont pas le reflexe, d'autres n'osent pas le faire. Il s'agit pourtant d'une procedure simplifiee de paiement direct, qui permet de recouvrir sans frais une pension alimentaire en passant par un tiers, generalement l'employeur.

Qu'attendez-vous de cette campagne presidentielle ?

Patricia Augustin : Nous esperons une meilleure prise en compte des revendications des familles monoparentales, qui representent pres de deux millions de foyers en France. Seul Nicolas Sarkozy a fait une proposition, en evoquant la creation possible d'une agence de recouvrement des pensions alimentaires. C'est une bonne idee, mais nous deplorons le fait que toutes les pensions seront controlees. Quand les choses se passent bien entre les parents, il n'y a pas de raison d'avoir recours a un tiers.

Christine Kelly : La proposition de Nicolas Sarkozy est une bonne chose. Mais il reste beaucoup a faire pour ne pas occulter la souffrance des parents isoles. Le systeme social francais est plutot bien fait, mais certaines familles monoparentales passent a travers les trous de la passoire. Des trous, qu'il faut de tout urgence apprendre a colmater.

Propos recueillis par Pauline Pellissier

このページのトップヘ